Hyères en fait tout un cinéma !

Sur les traces des plus grands chefs-d’œuvre du septième art tournés à Hyères Les Palmiers. Du plus célèbre des tournages (Pierrot le fou à Porquerolles) jusqu’aux téléfilms actuels, retrouvez une sélection de film ayant pour décor notre ville.

SCÈNE MYTHIQUE

La Cigale Varoise Hyères en fait tout un cinéma !
La Cigale Varoise – Porquerolles

Ah ! Jouer les Anna Karina sur la plage de la Treille, à Porquerolles, où l’on distingue encore le vieux ponton et le cabanon d’amour de Pierrot le Fou (Jean-Luc Godard, 1965) : « Qu’est-ce que j’peux faire, j’sais pas quoi faire … »

À l’hôtel du Lion d’Or, dans le vieux Hyères, où François Truffaut a tourné en 1983 des scènes de Vivement Dimanche, rien, presque, n’a changé… Les cinéphiles reconnaîtront aussi la salle de spectacle du théâtre Denis, où résonnent encore les voix de Fanny Ardant et de Jean-Louis Trintignant.

Est-ce la lumière naturelle qui y règne, le pittoresque de ses ruelles, de ses bateaux de pêcheurs, le charme et la diversité de ses côtes, la multitudes des paysages et des ambiances qui s’y juxtaposent ? Hyères en a vu passer, des stars et des caméras !

Pierrot le fou, Jean-Luc Godard, sorti en 1965.


RENCONTRES MARQUANTES

Ça a commencé en 1930 par les surréalistes, et leurs œuvres déroutantes réalisées à la Villa Noailles : L’âge d’Or de Buñuel, Le Sang d’un poète de Cocteau … Quand Hyères tournait la tête aux artistes.

Ça a continué avec la Nouvelle Vague : un été, Hyères s’est laissée étourdir par la fougue de Jean-Paul Belmondo, à Porquerolles, mais aussi dans le port du Niel ou à L’Ayguade. À l’époque, Marguerite Duras venait régulièrement présider le jury d’un festival de cinéma indépendant bourré de talent : le Festival International du jeune cinéma ; et la presse parisienne de descendre en goguette interviewer le fringuant Michel Piccoli sur un banc de la vielle ville…


UNE HISTOIRE QUI DURE

Et puis il y a eu Le Grand Bleu (1988), et l’arrivée spectaculaire d’Enzo dans le port du Niel, Le Parfum de la dame en Noir (2005) où les initiés reconnaîtront le fort de l’Estissac et la plage de La Palud, à Port-Cros… jusqu’à Un gars, une Fille, qui a dédié plusieurs épisodes aux vacances de « Chouchou » et « Loulou » à Hyères et, récemment, Cartouches gauloises (2007), long métrage de Mehdi Charif tourné entre l’Algérie, Hyères et Pierrefeu.


LA SCÈNE MYTHIQUE DE « PIERROT LE FOU »

1965 – Porquerolles


« PARENTHÈSE »

2016 – Tourné dans les îles d’Hyères


FANNY ARDANT DANS « VIVEMENT DIMANCHE ! »

1983 – Hyères


« LE GRAND BLEU » DE LUC BESSON

1988 – Des scènes tournées au port du Niel


« LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR »

2005 – Des scènes tournées à Port-Cros


« LE PASSAGER DE LA PLUIE »

1970 – La Capte, le Port, avec Charles Bronson et Marlène Jaubert


« LE GENDARME ET LES GENDARMETTES »

1982 – Des scènes tournées à la gare de Hyères


« LE CAVE SE REBIFFE »

1961 – Hyères


« UNE AUTRE VIE » AVEC JOEYSTARR

2013 – Hyères


« LES VACANCES DE DUCOBU »

2012 – Des scènes tournées à Giens (plage de Renée Sabran)


« LES COEURS BRÛLÉS »

1992 – Mireille Darc dans sa mini-série, tournée notamment au Niel


« UN GARS, UNE FILLE »

2007 – Giens


LES ESTIVANTS

Tourné durant l’été 2017 – Hyères. De Valéria Bruni Tedeschi


Profitez vous aussi de ces décors naturels mythiques, de cette Côte d’Azur qui a tant de fois attiré les projecteurs des plus célèbres réalisateurs. Tout yest tellement photogénique que cet engouement du 7ème art pour la région se comprend facilement. A vous de le découvrir…

CLIQUEZ ICI pour préparer en toute facilité votre séjour…

Translate »
Copyright 2018 - La Cigale Varoise - Tous droits réservés - Mentions légales