Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple

Vous allez trouver sur cette page nos recommandations d’activités à Hyères.

Pour explorer les activités recommandées sur Carqueiranne, cliquez sur ce bouton…

Destination Hyères les Palmiers

Hyères Les Palmiers, son terroir, son histoire, ses activités pour les grands et les petits…

L’essentiel d’Hyères et son identité si particulière, partez à la découverte de ses quartiers emblématiques.

Venir à Hyères c’est découvrir un territoire unique, riche de ses 2400 ans d’histoire avec des identités bien marquées selon les quartiers.

Arpentez les ruelles de la ville médiévale, prenez un café le temps du marché et imprégnez vous de la vie hyéroise.

Des activités pour toute la famille: des randonnées le long du littoral, des balades dans l’un des 4 jardins remarquables, ou pour les passionnés de la grande bleue explorez les fonds sous-marin, le temps d’une plongée.

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
La Cigale Varoise – La place Massillon et ses nombreux restaurants.

DES PLAGES D’EXCEPTION

A Hyères, la mer partout présente offre à tous des plaisirs de grandes vacances : baignade, bain de soleil, pique-nique en famille, jeux de plage et sports de glisse

Grandes étendues de sable blanc ou criques sauvages noyées dans la végétation, plages de sable ou criques sauvages, chacun y trouve son coin de mer.

LA PLAGE EN FAMILLE

Un privilège à Hyères : choisir sa plage selon l’heure de la journée et la provenance du vent. L’immense plage de l’Almanarre, de 5 km de long, est conseillée pour s’abriter du vent d’est ou admirer le coucher de soleil. Pour les familles, la presqu’île, du côté de la Madrague, offre des eaux peu profondes. C’est aussi le cas des plages de La Capte, LaBergerie ou La Badine… conseillées les jours de mistral. Faut-il encore citer les plages de Porquerolles -Notre Dame, la Courtade, la plage d’Argent- paradisiaques ! ou celles de Port Cros, que l’on atteint par de jolies promenades : plage de la Palud et plage du Sud.

CRIQUES ET COINS CACHÉS

Pour les plus aventureux et méritants, la presqu’île de Giens cache de petits bijoux : la plage des Darboussières, la calanque du Four à Chaux, la plage de l’Hermitage

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
La Cigale Varoise – La Presqu’île de Giens et ses paysages uniques sculptés par le Mistral.

Hyères & ses marchés de Provence

Olives noires ou vertes gorgées d’huile, sachets d’épices, tomates séchées, bouquets de thym et de romarin…

Un peu plus loin, légumes de pays sélectionnés avec soin, basilic, ail et autres aromates viennent compléter votre panier pour préparer votre ratatouille. Le marché du samedi bat son plein. Les étals des rues piétonnes invitent à la flânerie.

Sur l’avenue Gambetta, les bouquets de pivoines et de roses côtoient les rougets et les poissons de roche fraîchement pêchés.

Artichauts et patates douces, des légumes typiquement hyérois, succèdent aux fraises et aux kiwis qui poussent dans les domaines alentour.

INFLUENCES D’ICI & D’AILLEURS

Ici, tout n’est qu’explosion de couleurs et de fragrances. La fraîcheur des produits annonce cette cuisine simple et pleine de saveurs qui sera partagée un peu plus tard. A chaque coin de rue, les influences des régions voisines se fait aussi sentir : la Corse et ses charcuteries, l’Italie et ses huiles extra-vierges, la Calabre et ses pâtes fraîches ou Nice et ses variations autour de l’anchois.

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
La place de la république  et son marché de Provence au centre d’Hyères.

LE CHOIX DU ROI

Au cœur de la ville, nous ne manquerons ni les créations gourmandes, ni les biscuits maison chez Mène ou chez Ré. Le pain de campagne viendra prendre place dans notre besace.
Que nous manque-t-il ? Du temps ? Des convives ? Du soleil ? … Oh malheur ! Nous n’avons pas pris le rosé. Filons vite chez notre caviste préféré sélectionner un cru du coin …

À L’HEURE DU SUD…

Le soleil disparaîtra dans quelques instants, les torches brûlent sur la plage, le vent s’est calmé, la mer est d’huile, les tongs encore un peu chargées de sable humide. En bord de mer, certains établissements offrent le privilège d’une vue éblouissante. Pour une soirée en tête à tête, des lieux comme La Capte, Hyères plage, les Salins, l’Ayguade ou l’Almanarre s’avèrent parfaits. Les plus chanceux profiteront du cadre naturel et des vues imprenables des bars de Porquerolles ou de Port Cros.

Pour vaincre la chaleur accablante de l’été, on recommande les bars de la place Massillon, en haut des rues piétonnes du centre-ville (qui ont de larges parasols et des humidificateurs d’air) ou les tables ombragées de l’avenue Clotis. A noter aussi, les bars du port d’Hyères, protégés de la chaleur une fois le soleil tombé à l’ouest, et ceux de la place d’Armes à Porquerolles, à l’ombre des eucalyptus.

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
Les salins des Pesquiers

Hyères et ses 4 jardins remarquables

Hyères est une ville-jardin.

On la nomme ville des palmiers, mais comment ne pas être charmé aussi par les orangers, qui embaument les rues lorsqu’ils sont en fleurs et les colorent toute l’année du vert profond de leur feuillage.

Ici, les enfants font des batailles d’oranges à la sortie des écoles ! Au printemps, voilà les mimosas qui s’échappent des jardins et sautent les grilles.

La fleur est ici reine : dans les jardins publics (la visite des quatre « jardins remarquables » réserve de belles surprises), mais aussi sur les marchés, où les producteurs vendent toute l’année leurs roses, leurs anémones ou leurs pivoines, et sous les serres, puisqu’Hyères constitue le premier marché aux fleurs coupées de France.

LE TOUR DU MONDE… EN UN JOUR

Le jardin Olbius Riquier est idéal pour les enfants. Des jeux, un petit train, un manège, une buvette, un mini zoo… de quoi ravir nos chères têtes blondes.
Prenez le temps de découvrir les jardins de la ville. Vous y verrez des arbres et des plantes rares rapportées de grands voyages au XIXe siècle par des botanistes passionnés.

Surplombant la cité médiévale, le parc du Castel Sainte-Claire, réaménagé par la romancière américaine Edith Wharton (qui y vécut de 1927 à 1937), est un lieu exquis. Ce fut son « coin de paradis », aujourd’hui planté d’espèces subtropicales d’Amérique du Sud et d’Australie qui lui assurent des fleurs toute l’année. Des terrasses, la vue s’étend jusqu’à l’île de Porquerolles.

Plus haut, un autre jardin remarquable de la ville, le parc Saint-Bernard, au pied de la Villa Noailles s’étage en restanques (terrasses) le long de la colline. Charles de Noailles, amateur de botanique, y fit planter des essences exotiques et méditerranéennes. Sentez le romarin, le myrte et l’acacia et notez la présence d’un bel amandier tricentenaire !

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
La médiathèque de la cité des Palmiers

LES BALADES À HYÈRES

C’est lorsqu’on parcourt ses sentiers à pied ou à vélo que la beauté sauvage et naturelle d’Hyères et de ses îles se livre le mieux. Les itinéraires de promenades, balisés ou non, vous permettent d’observer une faune et flore très préservées.

À PIED AU BORD DE L’EAU

Le sentier du littoral (20 km) offre des itinéraires de balades à pied à tout type de marcheurs. L’ouest de la presqu’île de Giens, partie la plus sportive, présente des paysages spectaculaires. Venez découvrir ce sentier au mois de février ou mars, lorsque le soleil couchant projette ses couleurs hivernales sur les falaises…
La partie est de la presqu’île, quant à elle, est plus accessible aux petits marcheurs.
Le sentier du littoral longe ensuite les Vieux Salins avant de rejoindre La Londe. Tronçon un peu moins connu, c’est une balade familiale facile, entre mer et salins, d’environ 7km A/R.

UNE HISTOIRE RICHE

La trilogie classique cœur historique, centre-ville « moderne », front de mer balnéaire ne résume pas Hyères ; en guise de front de mer, justement, vous allez découvrir une succession de petits quartiers aux identités bien marquées, sans parler des îles… À vous, ensuite, de choisir votre ambiance préférée pour la plage, l’apéritif ou la pause glace…

LE PORT SAINT-PIERRE

Les voileux s’affairent sur ses quais, qu’arpentent les promeneurs, les Hyérois aiment y prendre un apéritif festif, dans la lumière du couchant, les terrasses de café ne désemplissent pas… Périodes de régates ou soirées d’été, l’ambiance est toujours très gaie au port Saint-Pierre, dans le carillon des mâts qui s’entrechoquent.Les Phocéens ont fondé une ville au IVe siècle avant J.-C. sur nos terres. C’est Olbia « La bienheureuse », comptoir maritime fortifié et colonie sur la route de Marseille (Massilia), au même titre que les grandes cités de Nikaia (Nice), Antipolis (Antibes), Agathé (Agde)… Mais le site archéologique d’Olbia est le seul site du littoral méditerranéen à avoir été totalement préservé, ce qui le rend exceptionnel. Il fut ensuite occupé par les Romains puis par une abbaye au Moyen Âge. Depuis le milieu du XIXe siècle, des chantiers de fouilles successifs ont mis au jour habitats, sanctuaires, ruelles pavées, thermes…

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple
La Cigale Varoise – le port d’Hyères. (Port St Pierre)

Une destination plongée, surf, voile, kite…

Plonger à Hyères, c’est entrer dans le royaume du silence. Notre ville est l’un des spots les plus recherchés sur la planète, tout comme sa majesté la Méditerranée.

LES PLUS BELLES PLONGÉES

Plonger à Hyères, c’est découvrir toute la richesse d’un parc national marin. Hyères et ses îles d’Or (Porquerolles, Port-Cros, Le Levant) offrent plus de 40 sites de plongée. Épaves mythiques, tombants et secs, se déclinent à toutes les profondeurs pour satisfaire et éblouir le plongeur, du néophyte au confirmé. Afin de sensibiliser le public à la nécessité de protéger ce milieu fragile, un sentier de balade aquatique a été rendu accessible en palmes, masque et tuba, pour une découverte des trésors sous-marins en famille. Pour les plus chevronnés : de la presqu’île de Giens à l’île du Levant, gît sur le sable un chapelet d’épaves que l’on peut atteindre plus ou moins selon les niveaux.+ kite surf, surf, planche à voile, voile, canon kayak, ski nautique….

Les Îles d’Or (Porquerolles, Port – Cros et Le Levant) & Le Parc Naturel National de Port – Cros

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple

Une légende, rapportée par l’écrivain hyérois Gustave Roux, entoure les îles d’Hyères, également surnommées les îles d’Or et autrefois appelées « Stoechades » (les alignées).

Le prince Olbianus avait quatre filles qu’il chérissait tendrement, dont la beauté n’avait d’égale que leur adresse et leur agilité. Nageuses exceptionnelles, elles n’hésitaient pas à se risquer loin des côtes continentales. Un jour où elles s’étaient éloignées du rivage, les voiles d’un bateau pirate apparurent à l’horizon. Leur père les supplia de revenir au plus vite sur la rive, mais hélas ! le navire barbare les rattrapait. Le roi, tombant à genoux, implora les dieux d’épargner ses filles du rapt qui les guettait. Le ciel fut ému par sa prière, et, alors même que les pirates allaient les empoigner, les princesses sentirent peu à peu leurs membres se figer. Leurs corps se changèrent en pierre ; les trois sœurs les plus éloignées formèrent les îles d’Or, tandis que la plus jeune, tendant désespérément les bras vers son père, devint celle qu’on nomma plus tard Giens. Tous s’accordent à dire que les îles ont conservé l’incroyable beauté des princesses…

+ Détail Porquerolles , Port cros et le levant ?

Hyères Médiéval & Le parcours des Arts

L’aménagement du Parcours des Arts s’inscrit dans une démarche globale de redynamisation du centre-ville, où les secteurs du commerce traditionnel (Portalet, Massillon, République, etc.) constituent le point de départ de ce circuit.

Tout au long de ce parcours, vous pourrez découvrir de nombreux artisans d’art et artistes en profitant du patrimoine architectural, végétal et urbain de ce centre chargé d’histoire et de culture.

L’église Saint-Louis, la collégiale Saint-Paul, les jardins méditerranéens du parc Saint-Bernard, la Villa Noailles, la Tour des Templiers, sont autant d’endroits que vous pourrez découvrir à travers ce cheminement.

Près d’une quarantaine de locaux jalonneront prochainement ce parcours, essentiellement à destination des artisans d’art et ateliers d’artistes.

Une signalétique urbaine vous guidera sur le parcours.

Une plaquette de présentation sera prochainement disponible à l’Office du Commerce et de l’Artisanat d’Hyères et dans tous les  lieux publics.  

Le Parcours des Arts

Festivals à Hyères, Villa Noailles…

les rendez vous du moment

La Cigale Varoise Hyères & le Var à partager en famille, entre amis ou en couple

LE CENTRE D’ART VILLA NOAILLES

Édifiée entre 1924 et 1932, la villa Noailles est non seulement un témoignage de l’architecture de Robert Mallet-Stevens, mais également un bâtiment hors normes de 1 800m2 qui mêle équipements sportifs et œuvres d’arts. Ses commanditaires, Charles et Marie-Laure de Noailles y accueillirent les avant-gardes du XXe siècle, dans une effervescence qui se prolongera jusque dans les années 1960.

Devenue centre d’art en 2003, la villa Noailles présente et soutient la création contemporaine dans les domaines de la mode, de la photographie, du design et de l’architecture. Une exposition permanente, consacrée à Charles et Marie-Laure de Noailles met en avant l’extraordinaire mécénat mené par le couple. Elle organise des expositions et trois Festivals: le Festival International de Mode,d’Accessoires et de Photographie à Hyères, depuis 1986; Design Parade depuis 2006 (avec un nouveau volet architecture d’intérieur depuis 2016); le festival jeune public Pitchouns depuis 2010.

Hyères & le Cinéma…

Sur les traces des plus grands chefs-d’œuvre du septième art tournés dans à Hyères. Du plus célèbre des tournages (Pierrot le fou à Porquerolles) jusqu’aux téléfilms actuels, retrouvez une sélection de film ayant pour décor notre ville. 

SCÈNE MYTHIQUE

Ah ! Jouer les Anna Karina sur la plage de la Treille, à Porquerolles, où l’on distingue encore le vieux ponton et le cabanon d’amour de Pierrot le Fou (Jean-Luc Godard, 1965) : « Qu’est-ce que j’peux faire, j’sais pas quoi faire … »

À l’hôtel du Lion d’Or, dans le vieux Hyères, où François Truffaut a tourné en 1983 des scènes de Vivement Dimanche, rien, presque, n’a changé… Les cinéphiles reconnaîtront aussi la salle de spectacle du théâtre Denis, où résonnent encore les voix de Fanny Ardant et de Jean-Louis Trintignant.

Est-ce la lumière naturelle qui y règne, le pittoresque de ses ruelles, de ses bateaux de pêcheurs, le charme et la diversité de ses côtes, la multitudes des paysages et des ambiances qui s’y juxtaposent ? Hyères en a vu passer, des stars et des caméras !

Pierrot le fou, Jean-Luc Godard, sorti en 1965.


RENCONTRES MARQUANTES

Ça a commencé en 1930 par les surréalistes, et leurs œuvres déroutantes réalisées à la Villa Noailles : L’âge d’Or de Buñuel, Le Sang d’un poète de Cocteau … Quand Hyères tournait la tête aux artistes.

Ça a continué avec la Nouvelle Vague : un été, Hyères s’est laissée étourdir par la fougue de Jean-Paul Belmondo, à Porquerolles, mais aussi dans le port du Niel ou à L’Ayguade. À l’époque, Marguerite Duras venait régulièrement présider le jury d’un festival de cinéma indépendant bourré de talent : le Festival International du jeune cinéma ; et la presse parisienne de descendre en goguette interviewer le fringuant Michel Piccoli sur un banc de la vielle ville…


UNE HISTOIRE QUI DURE

Et puis il y a eu Le Grand Bleu (1988), et l’arrivée spectaculaire d’Enzo dans le port du Niel, Le Parfum de la dame en Noir (2005) où les initiés reconnaîtront le fort de l’Estissac et la plage de La Palud, à Port-Cros… jusqu’à Un gars, une Fille, qui a dédié plusieurs épisodes aux vacances de « Chouchou » et « Loulou » à Hyères et, récemment, Cartouches gauloises (2007), long métrage de Mehdi Charif tourné entre l’Algérie, Hyères et Pierrefeu.


LA SCÈNE MYTHIQUE DE « PIERROT LE FOU »

1965 – Porquerolles


« PARENTHÈSE »

2016 – Tourné dans les îles d’Hyères


FANNY ARDANT DANS « VIVEMENT DIMANCHE ! »

1983 – Hyères


« LE GRAND BLEU » DE LUC BESSON

1988 – Des scènes tournées au port du Niel


« LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR »

2005 – Des scènes tournées à Port-Cros


« LE PASSAGER DE LA PLUIE »

1970 – La Capte, le Port, avec Charles Bronson et Marlène Jaubert


« LE GENDARME ET LES GENDARMETTES »

1982 – Des scènes tournées à la gare de Hyères


« LE CAVE SE REBIFFE »

1961 – Hyères


« UNE AUTRE VIE » AVEC JOEYSTARR

2013 – Hyères


« LES VACANCES DE DUCOBU »

2012 – Des scènes tournées à Giens (plage de Renée Sabran)


« LES COEURS BRÛLÉS »

1992 – Mireille Darc dans sa mini-série, tournée notamment au Niel


« UN GARS, UNE FILLE »

2007 – Giens


LES ESTIVANTS

Tourné durant l’été 2017 – Hyères. De Valéria Bruni Tedeschi

Le parcours des arts…

http://medias.hyeresv2.ingenie.fr/documents/documentation/documentation-PLANDECOU-FR.pdf


CLIQUEZ ICI pour préparer en toute facilité votre séjour…

Translate »
Copyright 2018 - La Cigale Varoise - Tous droits réservés - Mentions légales